"Starlight" : L’ultime odyssée étincelante de Richard Wagamese

starlight richard wagamese

Un Monde Littéraire tient à remercier chaudement les Éditions Zoé pour leur avoir permis de découvrir en avant- première, cette pépite que se trouve être Starlight de Richard Wagamese et qui sort ce 22 Août 2019.

Richard Wagamese : une plume s’est éteinte (1955-2017)

Richard Wagamese n’est malheureusement pas très connu en France. Il est né en Ontario en 1955 et est originaire de la nation amérindienne ojibwée. Il a travaillé aussi bien en tant que journaliste que comme producteur dans les médias. Il a écrit de très nombreux livres publiés en anglais et souvent récompensés.

En 2016, les Éditions Zoé entreprennent la publication d’un de ses romans : Medicine Walk (2014) traduit sous le titre Les étoiles s’éteignent à l’aube. Puis en 2017 est traduit Indian Horse (2012) sous le titre Jeu Blanc. L’auteur décède peu après. Entre-temps, il écrivait Starlight, deuxième opus avec son personnage de Franklin Starlight. Starlight est donc publié mais dans sa matière brute, comme roman inachevé avec une fin proposée.

Dans tous ses romans, les personnages de Richard Wagamese luttent pour conserver leur identité, leur culture, leur dignité. Richard Wagamese se fait le porte-parole de cette civilisation en voie de disparition et qui crie : N’oublions pas!

L’Amérique et son devoir de mémoire

Richard Wagamese, dans ses romans et par le biais des ses personnages d’origine indienne obijwée comme lui, raconte comment la civilisation américaine avait entrepris de faire disparaître à tous jamais cette population indigène de la carte de leur territoire. Pour qu’il ne reste plus que la société américaine blanche, la « vraie et seule société qui existe ». Ceci est très bien montré dans Jeu blanc, roman dans lequel la famille de Saul Indian Horse est détruite et lui séparé d’elle pour entrer dans la société blanche américaine où il est conditionné à oublier ses origines et sa culture.

Les personnages de Richard Wagamese, malgré leur failles comme Eldon et Saul qui tombent dans l’alcoolisme car ils arrêtent de lutter un temps, sont malgré tout des battants. 

La question existentielle qui va troubler tous les personnages sera la quête identitaire : qui sont-ils, sont-ils indiens ou bien font-ils partie de la population blanche? Positionnés entre deux cultures, blanche et indienne, les personnages se débattent dans les deux clans sur le fait qu’ils ne font pas ou plus partie de la communauté.

Starlight : un roman initiatique en deux parties

Premier opus : Les étoiles s’éteignent à l’aube

Le nom éponyme du roman Starlight répond en écho au roman Les étoiles s’éteignent à l’aube. En effet, Starlight signifie « lumière des étoiles ».

Dans notre roman Starlight, nous retrouvons le personnage de Franklin Starlight devenu adulte alors que dans le roman Les étoiles s’éteignent à l’aube, Franklin Starlight n’est encore qu’un adolescent. 

Dans ce roman nous trouvons Franklin Starlight, adolescent de 16 ans élevé par « un vieil homme ». Un jour, son père qu’il ne connaît pas, vient à sa rencontre. Il est alcoolique et à l’agonie. Il désire que ce soit son fils, Franklin qui l’enterre comme un guerrier en haut d’une montagne. Père et fils entreprennent donc une marche curative, marche qui va permettre de se connaître et comprendre les blessures secrètes enfouies. 

Franklin se fait l’accoucheur de son père en lui posant les questions obscures sur sa vie. Et son père, au fil du récit, lui révèle toutes les pointes obscures de sa vie. Il va alors s’opérer une symbiose : du mal-être on passe à la compréhension entre les hommes et la nature. Cette marche vers la guérison affective permet au père et au fils de se connaître et au fils de comprendre toute son histoire.

Deuxième opus: Starlight, la fin d’une épopée initiatique

Dans ce nouveau roman, Starlight, Franklin Starlight est comme nous l’avons dit devenu adulte, et le vieil homme qui l’a élevé vient de décéder. C’est maintenant lui qui vit en ermite, dans la grande ferme isolée avec Roth, son employé de maison et ami. Il vit de ses travaux manuels à la ferme mais aussi des prodigieuses photos qu’il arrive à faire avec les animaux de la forêt.

Il va prendre sous son aile une jeune mère célibataire, Emmy, et sa fille adolescente, Winnie, qui fuient deux hommes qui étaient sous leur joug et les terrorisaient et les manipulaient : Cadotte et Anderson.

Grâce au soutien et à l’amitié de Starlight et de Roth, la jeune femme et sa fille vont réapprendre à vivre dans la plénitude et la sérénité.

Mais si Starlight leur apprend à elles deux quelque chose d’essentiel, les deux personnages féminins transforment aussi à leur manière le héros : de l'ermite sauvage, seul elles en font un jeune homme amoureux, attentionné et protecteur .

Même si le roman se trouve inachevé et que l’on n’aura malheureusement jamais l’écriture du dénouement, on trouve comme dans Les étoiles ou dans Jeu Blanc, cette beauté de l’écriture qui se fond dans le décor du paysage canadien, cette respiration, ce souffle, cette énergie. Toujours cette volonté de lutter, de s’en sortir sans rentrer dans le misérabilisme et dans le pathos.

Chapeau bas !

 

Pour aller plus loin... 

> Explorez notre rubrique Lecture

> Découvrez de nouvelles adapatations littéraires au cinéma