"Celle que vous croyez" : le roman de Camille Laurens au cinéma

Celle que vous croyez cinéma
Affiche du film "Celle que vous croyez" - Diaphana distribution

Claire Millaud a 50 ans. Depuis son divorce elle entretient une relation avec Ludo. Mais lorsque son jeune amant la quitte à son tour, l’éminente professeure de littérature ne le supporte pas et se crée un faux profil sur facebook pour l’épier via le compte de son colocataire Alex. Sous l’avatar de Clara, une jeune femme de vingt-quatre ans, Claire se laisse peu à peu embarquer dans une histoire passionnelle à mi-chemin entre le réel et le virtuel.

Le désir, un formidable antidépresseur

celle que vous croyez

Sous les traits de Clara, Claire tombe amoureuse d’Alex. Je ne faisais pas semblant d’avoir vingt-quatre ans, dit-elle lors d’une séance avec sa thérapeute. J’avais vingt-quatre ans. Tour à tour mère de famille ou adolescente, Claire et Clara ne font plus qu’une seule et même personne. Tandis que Claire se sent plus libre et plus vivante que jamais, Clara trouve mille et une excuses pour ne pas rencontrer Alex. Le jeune homme s’impatiente. Claire sait qu’elle devrait tout arrêter mais elle ne veut pas renoncer au désir.

Pour Juliette Binoche, qui interprète Claire, « Le désir est un formidable antidépresseur et le fait qu’elle se fabrique une identité sur facebook fait que, d’un coup, elle peut planer dans les nimbes de l’amour et des possibles. » 1

Autofiction et virtuel

Avec Celle que vous croyez, Camille Laurens explore d’une manière différente son thème de prédilection : l’autofiction. Pour elle qui s’est toujours intéressée à ce procédé mêlant la fiction et l'autobiographie, le personnage de Claire est une sorte de miroir de l’écrivain. « Sur les réseaux sociaux on peut s’inventer une vie, tout le monde est en quelque sorte un romancier en puissance, un romancier de sa propre vie… » 2

Dès la parution de son premier roman, Laurence Ruel ­ de son vrai nom ­ publie sous le pseudonyme de Camille Laurens. Durant la promotion de Celle que vous croyez en librairie, l’auteure dira ne pas avoir pris cette décision au hasard. Laurence/Laurens, une manière d’entrer dans l’autofiction ; comme dans L’Avenir, son roman publié en 1998, où l’héroïne se prénomme Camille.

L’intimité de Claire et Alex

Dans Celle que vous croyez Claire/Clara et Alex ne se connaissent pas malgré leur intimité virtuelle. Pour instaurer une distance entre les personnages, le réalisateur Safy Nebbou a imposé une vraie distance entre les acteurs, comme l’explique François Civil, qui incarne Alex :

« Safy nous a demandé à Juliette et moi de ne jamais nous croiser. Ni pendant la préparation du film, ni sur le plateau pendant les scènes où on se parle au téléphone ou en chat. J'étais caché par des régisseurs qui m'encadraient […] On m'isolait dans une pièce avec un micro et Safy faisait les allers-retours entre Juliette et moi pour nous diriger… » 3

Avec Celle que vous croyez, le réalisateur Safy Nebbou offre un très beau film, cruel et solaire à la fois, à découvrir en salles dès le 27 février.

 

Sources : (1) On n’est pas couché 23/02/19 ; (2) France Inter 27/02/19 ; (3) Le journal des femmes 25/02/19

 

Découvrez la bande annonce :