15 phrases que les profs de lettres en ont marre d'entendre

15 phrases que les profs de lettres détestent entendre
© Pixabay

C'est bien connu, les enseignants sont l'objet de beaucoup d'idées reçues, mais ceux qui reçoivent le plus de remarques désagréables au quotidien sont certainement les profs de lettres/français. Plusieurs clichés reviennent fréquemment dans les conversations et les passionnés de littérature qui enseignent aux collégiens, aux lycéens ou encore aux étudiants de fac réussissent, avec le temps, à les ignorer en optant pour le silence. 

Vous serez prévenus, voici 15 phrases que les profs de lettres en ont marre d'entendre

1. "Il faut que je fasse attention à ce que je dis, il y a un(e) prof de français avec nous !"

Si le/la prof de français en question ne vous reprenait pas systématiquement lorsque vous parliez avant d'entrer dans l'Education Nationale, il n'y a pas de raison qu'il/elle s'y mette maintenant. D'ailleurs, un scoop : il leur arrive même de faire des fautes de langue ou d'accord aussi lorsqu'ils/elles parlent, comme tout le monde. Le jour où ça arrivera (car ça arrivera), soyez sympa : ne vous faites pas un plaisir de le lui faire remarquer. 

2. "Quoi, tu n'as pas lu tel livre (un classique) ? Tu devrais le connaître, toi qui es prof..."

Des classiques de la littérature, il y en a des centaines et des centaines... Si on estime qu'un individu peut lire en moyenne un livre par jour (ce qui est déjà beaucoup), votre ami(e) prof de lettres n'est certainement pas au bout de ses peines pour lire TOUS les classiques existants. N'est-ce pas plus honorable de savoir dire qu'on n'a pas lu tel ou tel livre plutôt que de donner l'apparence d'avoir tout lu ? 

3. "Tu parles comme ça et tu es prof de français ?" 

Quand ils ne sont pas en salle de cours, les profs de lettres s'adaptent à leur public : devant leurs amis, ils parleront comme ils ont toujours eu l'habitude de parler et quelques gros mots pourront parfois sortir de leur bouche, comme toute personne normale. Scoop n°2 : les profs de français sont des êtres humains, et non des extra-terrestres tout droit sortis de leurs bouquins. 

4. "Ah, donc si je fais des fautes dans mes messages, tu ne voudras plus me revoir..." 

Les prétendants du coeur d'un(e) prof de français ont une peur bleue d'être largués à cause de leurs fautes d'orthographe. Scoop n°3 : si le/la prof en question est amoureux/se de vous, il sera comme tous les individus amoureux : il trouvera vos défauts (en l'occurrence, vos lacunes orthographiques) adorables. Bon, peut-être qu'avec le temps ils/elles essaieront quand même de remédier à ce petit problème...

5. "Tiens, tu tombes bien, il y a un truc que je n'ai jamais compris en grammaire."

Le but de leur présence ici était de passer une soirée arrosée entre amis, et voilà que la soirée tant attendue se termine en leçon de grammaire... En prime, sur une notion ultra compliquée à expliquer. Dommage... 

6. "Tu es prof de français ? Je me demande comment tu fais : moi, je ne pourrais pas..."

LA phrase incontournable qui fait lever les yeux au ciel de tous les profs de lettres. Sachez une chose, chers amis : les profs se demandent certainement aussi comment vous faites pour rester toute la journée devant un écran dans un bureau d'entreprise, pour passer la journée dehors à enlever les mauvaises herbes ou pour changer les couches des petits vieux à l'hôpital : chaque métier a ses avantages et ses inconvénients, et nous le faisons (souvent) parce que nous l'aimons. 

7. "De toute façon, les profs de lettres sont tous un peu perchés" 

"Ils sont dans leur monde, n'ont pas les pieds sur terre, n'ont aucune notion des réalités..." Scoop n°4 : Les profs de lettres doivent gérer des classes de trente gamins toute la journée : ils sont bien obligés d'avoir les pieds sur terre, et la tête sur les épaules...  

8. "Non ! Tu ne connais pas tel auteur et tu es prof de lettres ?"

Être prof de lettres ne veut pas forcément dire avoir la science infuse. 

9. "Mais si, tu DOIS aimer tel bouquin (un classique indigeste) : tu es prof de lettres."

Un prof de français ne va pas aimer un classique pour la seule raison que c'est un classique. Il/elle peut ne pas apprécier le stye de l'auteur, le rythme du récit, le sujet. Bref, les goûts et les couleurs...

10. "Prof de français ? Ah, ma pauvre : les élèves détestent le français..."

...suivi de l'éternel "Mais ça va, tu arrives quand même à les gérer ?" 

11. À chaque doute en matière d'orthographe : "Attends, on va demander au prof de français." 

Sinon, le prof de français peut-il avoir un temps de répit de temps en temps ? Une question comme une autre... 

12. "Tu t'habilles comme ça et t'es prof de lettres, sérieusement ?" 

Vos profs de français avaient certainement un look ultra classique, mais chaque personnalité a son propre style vestimentaire et, oui, il arrive que certains profs de lettres (ou d'autres matières, d'ailleurs) s'habillent autrement que l'idée que vous vous en faisiez. 

13. Tout ce qui commence par "Toi qui es prof de français"

Scoop n°5 : le prof de français a une identité qui lui est propre : un prénom, un nom, et d'autres sujets de conversation que sa classe ou ses exercices de langue. Si on pouvait éviter de toujours le/la réduire à son statut de prof, ce serait sympa. 

14. Le récit systématique des traumatismes dus à Mme Machin ou Mr Bidule, prof de français

...ou les vacheries qui lui ont été faites ! 

15. Suite à une erreur sur une question de littérature au Trivial Pursuit : "Ben alors, tu devrais le savoir !"

Pour comprendre l'agacement que ressent le prof de lettres dans un moment pareil, relire les phrases 2, 5, 8,  9, et 11. 

Tags: