10 polars à lire absolument

10 polars à lire absolument
© Istock

Le roman policier, appelé communément  polar, est une littérature très prisée. La lecture débute par un fait : meurtre, disparition, enlèvement… L’intrigue va vous mener de bout en bout, vous tenir en haleine. Vous voulez savoir, mais pas trop vite. Il se pourrait  même que vous soyez totalement déstabilisés. Victime, mobile, coupable, mode opératoire… menez  l’enquête !

1. Bernard Minier, Une putain d'histoire

Bernard Minier Une putain d'histoire

Résumé : « Au commencement était la peur... »

Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s’abat, et la nuit… Le début d’une « putain d’histoire ».
Une histoire d’amour et de peur, de bruit et de fureur. L’histoire d'Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l’enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu’au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on. Quand la peur gagne, la vérité s’y perd…

Citation : « Une pluie lourde continuait de noyer le monde de l’autre côté de la fenêtre. Il n’y avait  que dans mes rêves qu’il ne pleuvait pas. Et il n’y avait que là qu’elle était vivante. »

L’auteur : Né en 1960, Bernard Minier est originaire de Bézier. Il vit aujourd’hui en région parisienne. Contrôleur principal des douanes, ce mari et père de deux enfants, participe parallèlement à des concours de nouvelles. En 2011, son premier roman « Glacé » reçoit le prix du meilleur roman français au Festival du Polar de Cognac. Sa carrière d’auteur de polars est alors lancée. Suivront les succès que nous lui connaissons : « Le cercle » en 2012, « N’éteins pas la lumière » en 2014, «Une putain d’histoire » en 2015 et « Nuit » en cette année 2017.

2. Lisa Gardner, Arrêtez-moi

lisa gardner arretez-moi

Résumé : Que feriez- vous si vous connaissiez le jour et l’heure exacte de votre mort ? Le 21 janvier à 8 heures précises, dans 4 jours, Charlie Grant est certaine d’être assassinée. Comme ses deux meilleures amies. Et elle souhaite que ce soit l’inspectrice D.D. Warren de la police de Boston qui se charge de l’enquête. Prise par la traque d’un tueur pédophile, D.D. accepte à contrecœur. Mais au fur et à mesure qu’elle plonge dans le passé de la jeune femme, son instinct lui souffle qu’elle lui cache quelque chose.

Citation : « Courage. Tout le monde doit mourir un jour. »

L’auteur : Lisa Gardner a grandi dans l’Oregon aux Etats Unis. Elle a toujours aimé lire et écrire.  Elle publie son premier roman sous le pseudonyme Alicia Scott. Il ne s’agit pas encore de thriller mais de roman sentimental. Exit  les romans sentimentaux et bonjour les polars. Elle est incontestablement une reine du genre. Epouse et mère, elle écrit un livre par an.  En 2011, elle reçoit le prix des lectrices du Magazine ELLE dans la catégorie « policier » pour son roman « La maison d’à côté ».

3. Karine Giébel, Meurtres pour rédemption

Karine Giébel Meurtres pour rédemption

Résumé : Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes. Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l’esprit au-delà des grilles. Grâce à l’amitié et la passion qui portent la lumière au cœur des ténèbres. Pourtant, un jour, une porte s’ouvre. Une chance de liberté. Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n’aspire qu’à la rédemption.

Citation : « Tous les soirs se ressemblent, les nuits aussi. Et les jours, c’est pareil »

L’auteur : Né en 1971, originaire du Var, Giébel fait des études de droit. Il est aujourd’hui juriste dans la fonction publique territoriale. Parallèlement il se lance dans l’écriture de polars. Son premier roman « Terminus Elicius » reçoit le prix Marseillais du Polar en 2005. Les succès littéraires s’enchaînent.

4. Claire Favan, Serre-moi fort

Claire Favan Serre-moi fort

Résumé : « Serre-moi fort ». Cela pourrait ressembler à un appel au secours. Du jeune Nick, tout d’abord. Victime collatérale de la disparition inexpliquée de sa sœur, contraint de vivre dans un foyer brisé et entre deux parents totalement obsédés par leur quête de vérité. Il aimerait que sa mère le prenne dans ses bras. D’Adam Gibson, ensuite. Policier chargé de diriger l’équipe qui enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit identifier les victimes – toutes des femmes – et tente de remonter jusqu’au tueur, qui a savamment brouillé les pistes. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors entre le policier et le meurtrier un affrontement psychologique d’une rare violence...

Citation : « Je me demande parfois si mes parents seraient aussi malheureux si c’était moi le disparu. »

L’auteur : Parisienne de souche, Claire Favan travaille dans la finance. Elle écrit pendant son temps libre. Ses thrillers surfent sur la vague du succès. Son premier roman « le tueur intime » reçoit le prix du polar en 2010.

5. Franck Thilliez, Puzzle

Franck Thilliez Puzzle

Résumé : Lian et Chloé sont spécialistes des chasses aux trésors. Longtemps, ils ont rêvé de participer au jeu ultime, celui dont on ne connaît que le nom : Paranoïa. Le jour venu, ils reçoivent la règle numéro 1 : Quoi qu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. Suivie, un peu plus tard, de la règle numéro 2 : L’un d’entre vous va mourir. Et lorsque les joueurs trouvent un premier cadavre, jeu et réalité commencent à se confondre. Paranoïa peut alors réellement commencer…

Citation : « Un schizophrène sait aussi ce qu’il a vu. Je veux dire, tu n’as aucun moyen d’affirmer que ce que tu crois être la réalité est la réalité »

L’auteur : Né en 1973 à Annecy, Franck Thilliez est ingénieur en nouvelles technologies. Il est l’auteur de plusieurs thrillers et reçoit en 2006 le prix des lecteurs Quai du Polar et en 2007 le prix SNCF du polar pour le roman « La chambre des morts ».  Lucie Henebelle et Franck Sharko sont des policiers qui reviennent souvent dans ses romans. En plus de leurs enquêtes on peut suivre leurs vies personnelles.

6. Patricia MacDonald, Personne ne le croira

Patricia MacDonald Personne ne le croira

 

Résumé : Nouveau nom, nouvelle ville, nouveau départ : Hannah et Adam Wickes n’aspirent  qu’à mener une vie paisible et sans histoires aux côtés de leur adorable petite Sydney, sur laquelle ils veillent tendrement. Attirant sur eux l’attention des médias, une tragédie vient bouleverser les plans du couple. Pour échapper au danger qui les menace, ils vont affronter un passé qu’ils tentaient d’oublier. Et qui les a rattrapés...

Citation : «Lui avait eu plus de facilités à s’adapter. Son travail l’amenait à circuler à travers la ville, il en saisissait l’esprit mieux que Hannah. Et il acceptait mieux qu’elle ce qu’ils avaient fait, même si c’était elle qui en avait eu l’idée. Ils l’avaient fait parce qu’il le fallait. Sans regarder en arrière ».

L’auteur : Née à New York en 1949, Patricia MacDonald est un auteur de romans policiers américains. Elle détient un doctorat de journalisme et écrit dans divers magazines. Son goût pour l’écriture de romans policiers lui vient sûrement de son mariage avec l’écrivain et libraire spécialisé dans le roman noir Art Bourgeau. Elle signe plusieurs succès, notamment « Un étranger dans la maison » en 1983 et « J’ai épousé un inconnu » en 2006.

7. Glenn Cooper, Le livre des morts

Glenn Cooper Le livre des morts

Résumé : New York, mai 2009. Six morts violentes se succèdent en quelques jours. Les modes opératoires sont différents et les victimes n’ont aucun point commun hormis celui d’avoir reçu quelque temps plus tôt une carte postale de Las Vegas accompagnée d'une simple date, celle du jour de leur mort. Très vite, la presse s’empare de l’affaire et celui qu’elle surnomme le « tueur de l’Apocalypse » a tôt fait de semer la psychose dans la ville. Les autorités, désorientées par l’absence d’indices, se tournent vers Will Piper, ancien profileur d’élite dont la carrière a été brutalement interrompue à la suite d’un drame personnel. Lorsque de nouvelles cibles reçoivent à leur tour des cartes postales leur indiquant le jour de leur mort, Will va tout mettre en œuvre pour empêcher le tueur d’agir à nouveau. Mais les noms des victimes sont déjà dans le Livre des morts...

Citation : « Chaque crime est différent. C’est comme s’il s’en remettait exprès à la chance. Peut-être les victimes sont-elles choisies au hasard. Il leur envoie des cartes postales pour nous montrer qu’il a un lien, et que c’est lui qui décide qui va mourir. Il a lu tous les articles sur le tueur de l’Apocalypse dans les journaux, et passe son temps à regarder les reportages à la télé, ce qui lui donne un sentiment de toute puissance auquel il est devenu accro. Il est très intelligent et très pervers. Voilà notre homme ».

L’auteur : Né en janvier 1953 dans l’état de New York, Glenn Cooper est médecin, romancier, scénariste. Il écrit des thrillers historiques. En 2009 son premier roman « Le Livre des morts » est vendu à plus d’un million d’exemplaires et traduit dans 30 langues. Il écrit 7 romans tous classés parmi les 10 meilleurs romans sur un plan international.

8. Arnaldur Indridason, Opération Napoléon

Arnaldur Indridason Opération Napoléon

Résumé : 1945 : un bombardier allemand survole l'Islande dans le blizzard et s'écrase sur le Vatnajökull, le plus grand glacier d'Europe. Bizarrement il y a des officiers allemands et américains à bord. Toutes les expéditions américaines menées dans les années suivantes pour retrouver l'avion restent vaines. 1999 : le glacier fond un peu et les nouveaux satellites repèrent une carcasse d'avion. Les forces spéciales de l'armée américaine envahissent immédiatement le Vatnajökull et tentent en secret de dégager l'avion. Deux jeunes sportifs islandais en randonnée surprennent ces manœuvres et sont rapidement réduits au silence. Avant sa capture, l'un d'eux, Elias, contacte sa sœur Kristin, une avocate sans histoires qui ne cessera de chercher la vérité sur ce qui est arrivé à son frère. Elle se lance dans une course poursuite riche en rebondissements au coeur d'une nature glaçante, mais sa ténacité, son courage et sa soif de vérité l'entraînent dangereusement à la recherche de la clef de l'énigme de l'Opération Napoléon. Les événements se précipitent autour d'une héroïne perspicace et résistante à laquelle le lecteur s'attache autant que l'auteur lui-même.

Citation : « Le Vatnojökull est le plus grand glacier d’Europe, expliquèrent-ils en secouant la tête. C’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Et le fait que la neige avait à présent effacé toute trace d’un atterrissage en catastrophe n’arrangeait rien »

L’auteur : Arnaldur Indriðason est diplômé en Histoire de l’Université d'Islande en 1996. Journaliste au Morgunbladid en 1981-1982.
Arnuldur Indriðason publie son premier livre, Synir duftsins (littéralement "Fils de poussière", inédit en français) en 1997. Cette publication marque le départ d'une nouvelle vague islandaise de fiction criminelle.  Arnaldur Indriðason est déjà un phénomène littéraire international.  En 2011, il reçoit le 1er Prix Boréales-région Basse-Normandie du Polar Nordique à l’occasion de ce festival.

9. John Grisham, L'allée du sycomore

John Grisham L'allée du sycomore

Résumé : Atteint d’un cancer incurable, un riche propriétaire terrien du Mississippi, Seth Hubbard se pend à la branche d’un sycomore après avoir rédigé un testament dan lequel il déshérite ses enfants et lègue toute sa fortune à Lettie Lang, sa femme de ménage noire. L’avocat Jake Brigance est chargé de cette succession. Mais nous sommes à la fin des années 1980, et le conflit juridique qui va opposer la famille et la domestique est aussi  brutal et dramatique que le procès pour meurtre qui avait exacerbé les tensions raciales dans le comté de Ford, trois ans auparavant.

Citation : Accompagné de deux adjoints, il prit le chemin boueux jusqu’au sycomore, avec un parapluie pour se protéger de l’averse. L e corps de Seth était trempé et l’eau dégoulinait de partout : des chaussures, du menton, des oreilles, du bout des doigts, des bas de pantalon. Ozzie s’arrêta sous le cadavre, leva son parapluie et regarda le visage blême et pathétique de cet homme qu’il n’avait rencontré que deux fois dans sa vie. Une histoire les liait ».

L’auteur : John  Grisham est diplômé en sciences comptables en 1977. Il obtient une licence de droit en 1981 et travaille pour un bureau d’avocat de Southaven durant dix ans. En 1989, il publie son premier roman : « Non coupable ».  En 1991 avec « La firme », le succès est confirmé. Son expérience du barreau est un atout majeur dont il se sert dans ses œuvres pour nous dévoiler les rouages du monde judiciaire.

10. Eric Dupuis, Aussi noir que le charbon

Eric Dupuis Aussi noir que le charbon

Résumé : En 1970, dans le bassin minier, un terril sépare les riches des pauvres. Deux enfants que tout oppose se lient pourtant d’amitié : François-Xavier de Montjarrieux, fils d’un puissant industriel, et Iwan Kaczmarek, dont le père est mineur. Des années plus tard, le premier devenu avocat, le second policier. François-Xavier a sombré dans la drogue et l’illégalité en défendant dealers et malfrats. Alors, quand sa famille est retrouvée massacrée, il constitue un suspect idéal. Son seul allié : Iwan, ami de toujours. Au fil de l’enquête, de nouveaux éléments changent la donne. La tuerie semble faire écho à une sombre affaire de meurtres et de viols survenus dans la région trente ans auparavant. Simple similitude ou lien réel ?

Citation : « Les gamins du secteur gardaient en mémoire la mort de Martial. La découverte de son corps sans vie, au pied du terril, les avaient marqué à jamais. Selon les gendarmes, leur petit camarade, âgé de 6 ans, avait succombé à ses blessures après une nuit complète d’agonie ».

L’auteur : Né dans les années soixante dans le Pas-de-Calais, Eric Dupuis fait carrière au sein de la Police Nationale. En 1999, il devient instructeur. Il enseigne le tir, l’autodéfense et les techniques de sécurité en intervention. Il est passionné par les arts martiaux. Au début des années 2010, il se lance dans l’écriture : la trilogie des uniformes bleus est lancée. « Aussi noir que le charbon » est son quatrième roman.

 

Pour aller plus loin...

> 5 héros de polars à découvrir absolument

> Autour de Crime et châtiment de Dostoïevski