Une vie : l'oeuvre de Maupassant adaptée au cinéma

Réalisé par Stéphane Brizé, ce long métrage dure 120 minutes et reprend l'histoire du premier roman de Guy de Maupassant publié en 1889.

Le personnage principal, Jeanne, est parfaitement incarné par Judith Chemla. Celle-ci voit son physique se métamorphoser en vieillissant : un travail admirable tant dans le maquillage que dans le jeu. L'actrice est accompagnée notamment de Jean-Pierre Darroussin dans le rôle du baron (père de Jeanne) et Yolande Moreau dans le rôle de la baronne (mère de Jeanne). 

A la question "Pourquoi avoir choisi d'adapter ce roman-là parmi tant d'autres classiques ?", Stéphane Brizé répond lors d'une interview accordée à Allociné : "Parce que je me sens en totale fraternité avec ce personnage. Oui, j'aurais pu inventer cette histoire ! Elle existait et je m'en suis emparé, mais j'ai l'impression qu'elle a été écrite pour moi. (...) Le regard de Jeanne sur le monde, la construction de sa désillusion, je l'ai vécu", explique-t-il.

 

Synopsis

Jeanne est encore pleine d'innocence lorsqu'elle retourne dans son château familial en Normandie lors de l'année 1819. Elle vient de terminer ses études dans un couvent et s'occupe à présent de petits travaux dans le jardin avec ses parents, le baron et la baronne. Ces derniers font preuve d'une tendresse sans égal envers elle et d'une vraie ouverture d'esprit. Toutefois, cette bonté parentale ne suffira pas à la préparer aux chagrins que peuvent causer une vie d'adulte. Jeanne s'éprend d'un jeune vicompte, Julien, mais leur vie de noces catastrophique présage une vie de couple pour le moins compliquée. D'autant que Julien est volage, avare et brutal...