Pourquoi et comment tenir votre carnet de rêves

Comment tenir un carnet de rêves
© Pixabay

Longtemps interprétés comme des messages divins ou des mauvais présages, les rêves intriguent les chercheurs depuis plusieurs décennies. On pense bien-sûr tout de suite à Freud, ce drôle de philosophe qui considérait le rêve comme une manifestation de notre subconscient et qui invitait dans son cabinet tous ses contemporains perturbés pour les mettre face à leurs pires angoisses…Mais on peut également penser aux dictionnaires de rêves et aux nombreux livres qui traitent du sujet  aujourd'hui, chacun voulant interpréter ce qui se passe dans sa tête. 

Certains de vos rêves ont certainement dû vous étonner au réveil par leur puissance fictive et/ou émotionnelle. Et si vous les immortalisiez en créant votre propre journal de rêves...?

Tenir un carnet de rêves… Pourquoi ?

Noter ses rêves peut s'avérer utile pour plusieurs raisons : d'abord, cela peut vous permettre, d'un point de vue personnel, de mieux comprendre votre état émotionnel du moment. Angoisse, joie, petits doutes... Toutes ces étapes par lesquelles passe notre esprit selon les périodes se retrouvent dans nos rêves, d'une façon ou d'une autre... Peut-être que le fait de réfléchir sur vos rêves vous fera prendre du recul et vous aidera à faire le tri dans vos pensées. 

Par ailleurs, et c'est cette raison qui nous intéressera le plus, le fait de tenir votre carnet de rêves peut vous permettre de vous lancer dans l'écriture ou, si vous avez déjà passé ce cap, développer votre imagination afin qu'à terme, vous puissiez produire des textes. 

Tenir un carnet de rêves… Comment ?

La première chose à faire est de toujours garder de quoi écirre sur votre table de chevet (d'ailleurs, pourquoi ne pas investir dans un joli carnet que vous utiliserez spécialement pour cela ?). Un rêve peut s'évanouir aussi vite qu'il est arrivé, aussi mieux vaut le transcrire tout de suite après le réveil, dans la nuit ou le lendemain matin. Ce rêve vous a fait peur, fait sourire, impressionné...? Notez-le, cela pourra être intéressant par la suite de le savoir. Creusez dans votre mémoire pour noter chaque petit détail qui vous a plu (ou même déplu) dans ce rêve. Soyez le plus précis possible en notant notamment le lieu où le rêve s'est passé et le cadre temporel (de nos jours ? dans le futur ? / de jour ? de nuit ?). 

Attention : éloignez-vous de tout jugement, sans quoi vous n'arriverez pas à écrire (par peur que cela semble absurde, étrange, ridicule...) et passerez certainement à côté de belles idées novatrices. 

Êtiez-vous le personnage principal de ce rêve quelqu'un d'extérieur ? Peut-être même observiez-vous la scène en spectateurs ? Toutes ces questions seraient intéressantes à se poser pour rentrer dans la profondeur de votre petite histoire. 

Donnez un titre à chacun de vos rêves, de façon à résumer l'histoire et à la retrouver plus facilement si vous y repensez par la suite. 

Enfin, si votre rêve était long et complexe, il vous est tout à fait possible de le structurer en plusieurs chapitres. 

Dernier petit conseil : n’oubliez pas de dater chacun de vos textes. Vous serez heureux de le relire dans quelques mois ou quelques années !

Tenir un carnet de rêves… Et ensuite ?

Comme pour la gymnastique, vous verrez que plus vous vous prêterez à ce petit jeu, plus il vous sera facile de décrire sur vos rêves au quotidien. Dès les premières prises de notes, vous constaterez que vos pensées prennent mieux forme et que votre imagination ne cesse de s'élargir (une idée en entraîne toujours une autre). 

Il ne vous restera ensuite plus qu'à piocher dans certains de vos rêves lorsque vous vous sentirez en manque d'inspiration pour tenter d’écrire une nouvelle, un poème, un conte… Et qui sait, peut-être que l’un d'eux vous semblera tellement riche que vous souhaiterez en faire un roman...! 

Une belle occasion de se (re)mettre à l’écriture. 

 

Pour aller plus loin... 

> Promenez-vous dans notre rubrique Ecriture
> Découvrez toutes nos techniques d'écriture