Les projets et voeux des écrivains pour 2018

2018 écrivains contemporains
© Istock

Qu'attendent nos auteurs contemporains de cette année 2018 ? Parutions de romans à venir, événéments littéraires marquants, participation à des prix littéraires, interventions dans des bibliothèques, des librairies ou des lycées... L'emploi du temps de nos écrivains préférés s'annonce parfois très chargé. A peine quarante huit heures avant 2018, nous avons demandé à des auteurs que nous aimons s'ils pouvaient nous révéler leurs plans pour cette nouvelle année. Bien que la demande fût tardive, Laetitia Colombani, Jean-Marie Laclavetine et Gilles Marchand ont pris le temps de nous répondre. Voici leurs projets et résolutions littéraires ! 

Les projets et voeux de Laetitia Colombani

laetitia colombani

Réalisatrice, scénariste et romancière française, Laetitia Colombani a rencontré un succès immédiat lors de la parution de son premier roman, La Tresse (mai 2017, éditions Grasset), en cours de traduction dans le monde entier. Voyons ce que 2018 lui réserve ! 

Mes projets pour 2018 sont à la fois littéraires et cinématographiques : je vais m’atteler à l’adaptation cinéma de mon roman La Tresse, dont je vais rédiger le scénario et que je compte réaliser, et poursuivre l’ecriture de mon second roman sur lequel je travaille depuis l’été dernier.

J’ai de nombreux voyages prévus à l’étranger dans le cadre de la promotion de La Tresse, notamment en Allemagne, en Italie, en Hongrie ou en Chine. Et je serai au mois de juin membre du jury du Prix Relay dont j’étais lauréate cette année, une excellente occasion pour moi de découvrir le travail d’autres auteurs et d’en débattre avec des lecteurs aguerris ! J’ai également des conférences prévues dans le cadre de la Journée de la Femme, ainsi que des rencontres dans les lycées .... Je me réjouis à l’avance du programme de cette année qui s’annonce bien remplie !

Ma résolution pour 2018: ne pas perdre mon rythme d’écriture au cours de la promotion ... et ne pas oublier de profiter des rencontres et des voyages car j’adore ça !

Les projets et voeux de Gilles Marchand

gilles marchand

Gilles Marchand a très vite attiré l'attention des libraires avec son premier roman Une bouche sans personne (2016), et c'est seulement un an plus tard qu'est sorti le deuxième, Un funambule sur le sable  (éditions Aux Forges du Vulcain), qui remporta lui aussi un succès unanime. Quels sont les plans de l'écrivain pour 2018 ? 

2017 a été une année incroyable pour moi. Avec la fin de la tournée pour Une bouche sans personne, la publication de Un funambule sur le sable et les rencontres liées au roman. L'année 2018 s'annonce tout aussi dense, mais pas de rentrée littéraire. Deux à la suite, c'était fantastique mais épuisant. Pas de rentrée littéraire, histoire d'avoir des mois de septembre et octobre plus tranquilles... mais tout de même une publication pour la fin d'année : un recueil de nouvelles. Depuis plusieurs années, en parallèle de mon travail sur mes romans, j'écris des nouvelles. Un certain nombre a été publié dans des recueils collectifs chez Antidata (un éditeur qui publie exclusivement des nouvelles et textes courts). David Meulemans, mon éditeur aux Forges de Vulcain, m'a proposé des les regrouper en un recueil. Depuis plusieurs semaines, je les relis, les retravaille et écris de nouveaux textes en vue de cette prochaine publication. Ce travail devrait s'achever rapidement. Dès la fin du mois de janvier, je pense m'attaquer à mon prochain roman. J'ai des thèmes qui me tiennent à cœur, quelques personnages dont les silhouettes commencent à s'affiner. Mais j'ai du temps et je compte bien le prendre... Aucune date de publication programmée (2019 ? 2020 ?)

Et cette année va être marquée par de nouvelles rencontres en salons, médiathèques et librairies. Cela commence dès le 6 janvier à la bibliothèque Marguerite Yourcenar à Paris puis le 18 à la librairie le Rideau Rouge (toujours à Paris). Quant aux salons : Saint-Cyr-au-Mont-d'Or, Limoges, Châteauroux, Quiberon, Luchon sont déjà au programme, d'autres vont s'ajouter mais j'avoue que je suis un peu perdu dans mon emploi du temps. Côté librairies, je sais que je vais aller dans le Sud-Ouest (Agen, Villeneuve-sur-Lot, Bordeaux...).

Et puis bien entendu, je vais continuer à lire, des auteurs que j'aime, d'autres que j'ai envie de découvrir. Encore un gros programme de lecture en vue. Une année qui s'annonce encore bien riche. Mais je me reposerai après ma vie, j'aurai du temps.

Les projets et voeux de Jean-Marie Laclavetine

jean-marie laclavetine

Dénicheur d'écrivains talentueux tels que Leïla Slimani, David Foenkinos ou Muriel barbery, Jean-Marie Laclavetine est éditeur chez Gallimard depuis près de trente ans, mais il est aussi l'auteur de nombreux romans tels que Première ligne, Et j'ai su que ce trésor était pour moi ou encore Le rouge et le blanc. Que se passe-t-il en 2018 ? 

Rien de prévu pour 2018, hormis Natures (l’exposition dure jusqu’à la mi-janvier, le livre continuera un peu sa carrière je l’espère, la presse est bonne). Les ateliers d'écriture de la NRF continuent (printemps et automne), mais pas de roman en vue avant un certain temps ! J’ai coordonné un livre collectif sur l’armistice de 1918, avec une trentaine de textes d’écrivains, ce sera un très beau livre sur la guerre et la paix, à paraître en novembre 18.

Je n'ai pas beaucoup d'idées sur 2018... Il me semble que notre chère planète sent un peu le roussi. Les tensions entre nations sont entretenues et aggravées par des politiques sans freins qui partout creusent délibérément les inégalités, favorisent les crises violentes, provoquent des déséquilibres économiques et sociaux et des désastres écologiques... La Méditerranée, qui devrait être un trait d'union, est devenue un tombeau. Alors je me contenterai de souhaiter que la littérature, dans l'année à venir, nous fournisse des lumières et des consolations, et surtout qu'elle fasse souffler sur nos vies le grand vent de l'imaginaire et du récit. Elle s'est trop étiolée, ces derniers temps, dans des ruminations sociologiques ou dans des restitutions historiques, comme si nous avions abdiqué toute recherche de beauté, comme si seul le réel vérifiable dans les journaux pouvait apporter des réponses à nos interrogations angoissées. De l'air ! Du rêve !

 

Pour aller plus loin...

> Retrouvez toutes nos Actus 

> Explorez notre rubrique Ecriture

Tags: