L’œil Ecoute : la librairie parisienne a besoin de nous

© DR

Lundi 30 octobre au matin, 37 heures restantes pour sauver L'Oeil Ecoute, la librairie indépendante-phare de Montparnasse : «trois éditeurs ont contribué aux côtés de particuliers ». 281 contributeurs à l’opération de crowdfunding (il vous reste jusqu’au 31 octobre à minuit), 17 211 euros de collectés, soit 68% de la somme nécessaire (30 000 euros) pour permettre à L’œil Ecoute » de trouver un second souffle : «sinon, on fermera », déplore Armelle Lainé-Vairet, gérante depuis 1993 de cette librairie indépendante.  Un scénario dont les librairies indépendantes n’ont pas l’exclusivité : «à la station de métro, avant, il y avait un kiosquier. »

L'Oeil Ecoute (1)

"C'est Amazon qui nous tue" 

L’Oeil Ecoute a ouvert en 1973, en même temps que la Fnac de la rue de Rennes, « qui ne nous a jamais fait de tort.» L’Oeil Ecoute, c’est toute la différence entre  le métier de libraire et un marchand de kleenex. Ici, les livres sont lus avant d’être vendus, le lecteur conseillé, le lien avec l’auteur privilégié. «C’est Amazon qui nous tue, à vendre les livres sur internet, sans payer d’impôt et avec des salariés traités comme de la m…. On se prépare une sacrée société ! ». 

L'Oeil Ecoute, symbole de la culture 

Le ministère de la Culture ? « Nous n’avons pas encore eu de réponse ». Mme ex-Actes Sud entendra-t-elle qu’il ne s’agit pas seulement de sauver un commerce privé ?  L’Oeil Ecoute, c’est le symbole de la culture, et avec elle, de la pensée non-ubérisée. Deux mondes antinomiques. L’œil Ecoute n’a, hélas, jamais aussi bien porté le nom de cet ouvrage de Paul Claudel.

 

 

Complément d'article, le 2 novembre 2017 : 

Il est écrit que l'Oeil Ecoute ne sera pas enterré !  Avec 98% de crowdfunding obtenu, la librairie a encore 4 jours pour récolter les 2% restants. Reste à voir ce que ce symbole déclenchera ou non. 

 

Pour aller plus loin... 

> Retrouvez toutes nos Actus 

> Explorez notre rubrique Lecture

Tags: