Insolite : ces objets que vous pouvez emprunter dans une bibliothèque (en plus des livres)

objets à emprunter dans une bibliothèque
© Pixabay

Peu d'entre nous le savent, et pourtant, emprunter des objets autres que des livres ou des films dans une bibliothèque, c'est possible ! Et les objets en question vont vous surprendre... Canada, France, Etats-Unis : voici une liste non exhaustive de ce que vous pouvez trouver dans certaines bibliothèques du monde ! 

A Montréal, violons et  djembe

Depuis plus d’un an et à l’instar de Toronto et Vancouver,  le réseau des bibliothèques de Montréal invite à « faire vibrer sa « corde sensible. » Huit des quarante-cinq bibliothèques du réseau prêtent gracieusement cent-vingt  instruments de musique : violon, guitare, tambour, mandoline, djembe, ukulélé, etc. Le prêt de piano sur place avec écouteurs se pratique déjà à Québec.

A Québec, podomètres et œuvres d’art

On dit aussi un « compte-pas » : c’est précisé sur le site internet de la bibliothèque Gabrielle-Roy, partenaire des  Centres de santé et qui en prête. On peut ainsi compter ses pas pour revenir chez soi avec une œuvre d’art sous le bras : location de la reproduction d’une œuvre de grand maître ou d’une œuvre d'art originale sur papier, à raison de 4 $  (2, 59 €) pour 90 jours. Frais de retard, 0, 65 $ par jour.

A Rimouski, des télescopes pour observer le «ciel du mois »

Depuis l’an dernier, dix télescopes vous attendent dans les Bibliothèques de la ville de Rimouski (sur le fleuve Saint-Laurent à 300 kms en amont de Québec). Un prêt d’une semaine, grâce au partenariat avec le Club d’astronomie de Rimouski. Jusqu’au 9 mars, observez la lune, Jupiter et la constellation des Gémeaux. Le 4 mars, possibilité de voir Vénus et Mercure, une demi-heure après le coucher du soleil. 

A New York, votre canne à pêche  vous attend

Dans le cadre du programme «Fishing Rod Loaner Program » du Département de l’Environnement et de la Conservation, les cannes à pêche attendent les moins de 16 ans et les détenteurs de la licence de pêche dans 18 bibliothèques de la ville de New York. Flotteurs et plombs fournis. A Chicago, 9 bibliothèques en font autant, avec kit  d’hameçons. Attention, vers de terre non fournis !

A Rochester, repas chaud pour les démunis

Les 11 librairies publiques de Rochester (au bord du Lac Ontario, Etat de New York) forment un réseau avec les établissements confessionnels et les habitants, pour offrir des repas chauds aux personnes dans le besoin. Armoires alimentaires prévues. Empruntez des livres et apportez des provisions.

Ann Arbor (Michigan), la caverne d’Ali Baba du bricoleur

Non, vous n’êtes pas marteau, Ann Arbor n’est pas en Bretagne, mais bien aux Etats-Unis : à l’ouest de Détroit. Une ville très « do it yourself », qui cultive et brasse de la bière localo-locale. La bibliothèque est imprégnée de cette culture : la rubrique « unusual tools » recense le plus vaste prêt d’outils des Etats-Unis par une bibliothèque municipale. Pour trouver une perceuse, cela se comprend désormais en français, « browse le catalog ».

A Aurora,  jusqu’à 6  sculptures pour 8 semaines

Des petits Rodin pour votre home sweet home ? La bibliothèque publique d’Aurora, à l’ouest de Chicago,  vous en prête. On ne peut emprunter que cinq DVD à la fois, mais six sculptures  pour huit semaines, quand un livre « bestseller » doit se rendre au bout d’une semaine. Entre deux contemplations de votre salon, vous pouvez faire du bénévolat à la bibliothèque. 

A Skokie, au nord de Chicago, venez monter vos films

Tout pour réaliser vos films. Le Lab de la bibliothèque publique met à votre disposition de quoi faire vos montages sur des ordinateurs avec une capacité de mémoire que vous n’avez pas chez vous. Egalement prêt de caméras dont des GoPros. Et formation. Drôlement bien !

A Yale, faites-vous prêter le chien, un ballon de foot. Et restez chez vous

On n’est pas n’importe où : la bibliothèque de droit Lillian Goldman, ce sont 15 millions de livres et un trombinoscope. Cinq présidents des Etats-Unis (dont Gerald Ford, Bill Clinton, George Bush père), Meryl Streep, Paul Newman y ont potassé. Un  écrivain ? Jonathan Littel, prix Goncourt 2006. Il fut un temps où la bibliothèque  prêtait General Montgomery, son chien-thérapeute, pour des sessions de 30 minutes. Il ne figure pas sur le site internet de la bibliothèque : ne voir aucun lien entre cette absence et l’état de santé mentale d’un chef d’Etat américain. Pas le temps d’aller à la bibliothèque ? Elle vous envoie par retour de mail, la version PDF du livre dont vous avez besoin. Allez à la rubrique « scan on demand ».

Empruntez des béquilles à la  Baldwin Memorial Library de Weels River (Vermont)

Attention, il n’y en n’a qu’une paire : vérifiez si elle n’est pas déjà empruntée avant de vous casser une jambe. Et le temps de vous recoller, prenez un cours en ligne : 500 sont proposés, pour se relaxer, devenir doué en math ou cuisiner. Sinon, on vous aide à faire votre arbre généalogique.

A Paris, le code de la Route en ligne

Entrez votre numéro de compte lecteur et votre mot de passe. Et c’est parti pour deux heures de code gratuites, avec 35 tests progressifs. Plus aucune raison de rater le code, ni de vous ruiner auprès d’une auto-école. En plus, vous pouvez vous décrocher un « emploi civique » : apporter des livres chez une personne âgée et, si besoin, lui faire la lecture...

 

Pour aller plus loin...

> Découvrez toutes nos Anecdotes insolites 

> Explorez notre rubrique Lecture

Tags: