Focus sur Sanguines, le recueil qui brise le tabou des menstruations

Sanguines Pascale Pujol
© DR - Quadrature

Les règles : sujet qui semble encore tabou de nos jours et autour duquel l'écrivaine Pascale Pujol n'a pourtant pas hésité à écire pour en faire un recueil de douze nouvelles aussi surprenantes que savoureuses ! "L'écriture s'est étalée sur près de trois ans avec de longues pauses. Je voulais une histoire dans l'histoire, pas juste la chute sur le sang, et c'est ce qui m'a pris le plus de temps", explique l'auteure.   

Sanguines, bien loin de la trivialité

Sanguines nous charme avant même d'ouvrir le recueil par son titre si féminin à l'oreille, par son pluriel rassemblant toutes les femmes et bien-sûr par sa définition si proche du mot "règles" ou "menstruations", mais pourtant tellement plus poétique. "Sang qui affleure la peau, notamment quand celui-ci est riche et abondant", nous rappelle le dictionnaire en ligne CNRTL.

Mais sanguine peut désigner autre chose encore : une technique de dessin qui peut valoir de l'or... Autrement dit, l'art ! Et Pascale Pujol nous donne un véritable rendez-vous artistique à travers cette lecture. Bien loin d'une trivialité dans laquelle beaucoup seraient tombés, l'auteure nous fait redécouvrir ce mystère de la nature, si banal et prévisible en apparence en nous plongeant dans des épisodes très noirs ou au contraire très loufoques, réalistes ou quasi magiques. "Je voulais absolument être sur des registres très différents", nous confie-t-elle. 

"Esprit de Vénus, je te demande..."

Invoquer l'esprit de Vénus pour rendre un homme amoureux, se transmettre la "boîte à secrets" de génération en génération, peindre ses ongles de pieds en rouge en guise de signal à son compagnon (qui signifie "pas touche"), voir son corps fonctionner au même rythme que ses colocatrices au bout de quelques semaines d'emménagement... Oui, tout cela est bien magique, et même en tant que femme, on se sent tantôt gênée, tantôt curieuse d'assister à toutes ces scènes de vie féminine. 

Et les hommes, dans tout cela ? 

Ne vous y fiez pas, les hommes ont une place majeure dans ce recueil malgré l'apparente exclusivité féminine. Certains jettent un oeil dans la serrure de la salle de bains pour en voir un peu plus que ce que leurs femmes veulent bien leur montrer tandis que d'autres se retrouvent en difficulté face aux nombreux détails techniques que présentent les serviettes hygiéniques en supermarché (mais c'est inscrit sur la liste de courses, alors quand il le faut...). L'odeur si particulière des menstruations, sa couleur, sa consistance rendent malade un employé de "Lady Net" et nous prenons un méchant plaisir à l'observer se dépatouiller comme il peut face aux poubelles des dames. Et puis il y a la cup, ce tout nouvel objet si prometteur pour la planète et le porte-monnaie, mais bien gênant pour le chiffre d'affaires de ces messieurs en réunion... 

"J'ai eu plaisir à mettre les hommes en scène et à construire de vrais personnages", affirme Pascale Pujol avant de conclure : "Je me suis bien amusée et c'est un projet que j'ai porté longtemps et que je suis heureuse de voir aboutir." 

Un recueil à mettre entre toutes les mains, même (et peut-être surtout) entre celles de nos chers compagnons de vie ! 

 

Pascale Pujol, Sanguines, éditions Quadrature (novembre 2017) 

 

Pour aller plus loin... 

> Découvrez les Secrets d'écrivain de Pascale Pujol 

> Retrouvez toutes nos critiques littéraires Focus sur...