Focus sur "Ces jours qui disparaissent" de Timothé Le Boucher

ces jours qui disparaissent
© Timothé Le Boucher, Glenat

Timothé Le Boucher signe un troisième roman graphique très réussi et addictif : Ces jours qui disparaissent

Lubin, talentueux trapéziste, mène une vie heureuse et bohème, entouré de ses amis circassiens et de sa copine sexy. Il est brutalement frappé par un phénomène mystérieux et effrayant : il ne vit qu'une journée sur deux, et doit partager son corps avec un autre... 

On est happé par l'intrigue et le climat étrange. Cette histoire bouleversante ne conduit pas là où on l'attend, n'hésitant pas à donner tort aux cœurs purs. Et elle nous souffle : profitez intensément de chaque journée ! Chut, on n'en dit pas plus.

Le graphisme élégant séduit aussi : des aplats doux (planches réalisées sur l'ordinateur), une ligne simple et claire, "sans fioritures, et des cadrages influencés par le cinéma" décrit l'auteur.

Des ambitions sacrifiées quand la jeunesse s'en va...

"Mon héros est un hédoniste naïf qui idéalise tout, même ses amitiés. Il mène une existence optimiste, sans grand pragmatisme ni plan de carrière. L’idée de cette histoire m’est venue à la fin de mes études aux Beaux-Arts d’Angoulême. Une fois projeté dans la “vie active”, je ne savais pas quoi faire. J’avais envie de faire de la bande dessinée, mais à Pôle emploi personne ne connaissait le métier d’auteur. J’ai hésité entre me lancer et passer un doctorat, plus théorique, et abandonner le côté artistique en exerçant un métier de graphiste dans la communication. De façon sous-jacente, Ces jours qui disparaissent parle de cela, des ambitions sacrifiées quand la jeunesse s’en va." explique Timothé Le Boucher dans un article pour Télérama.

Prix des Libraires en 2017, au cinéma en 2019 

Ce récit fantastique rencontre un grand succès public (40.000 exemplaires vendus) et critique depuis sa parution en 2017. Après avoir fait sensation à Angoulême où il a été récompensé du Prix des Libraires 2017, il doit être porté à l'écran en 2019. Nous attendons cette adaptation avec beaucoup d'empressement, et vous ? 

 

Pour aller plus loin...

> Retrouvez toutes nos dernières chroniques
> Explorez notre rubrique Ecriture