EXPO : Dans la Galerie Gallimard, la nature se fait littéraire avec JL Chapin et JM Laclavetine

Galerie Gallimard exposition Natures
© Galerie Gallimard - site officiel

Le saviez-vous ? La Galerie Gallimard est fraîchement ouverte depuis le 11 novembre 2017 et, après une toute première exposition dédiée à Patti Smith, elle nous offre à présent la possibilité de (re)découvrir un photographe des plus littéraires, Jean-Luc Chapin. Amoureux de la nature et grand passionné de littérature, ce dernier se plait à nous montrer en chaque univers naturel qu'il capture une symbolique de l'écriture.

Capturer l'image comme on cherche à capturer les mots 

Pour chaque photographie de l'exposition, l'éditeur et écrivain Jean-Marie Laclavetine propose un texte, une interprétation, une histoire. "Mon but n'a jamais été de commenter ces images, mais de suggérer ce qu'elles peuvent dissimuler", explique-t-il. Les deux amis bordelais se complètent en accomplissant quasiment le même travail puisqu'il s'agit bien de capturer quelque chose et de nous faire méditer sur le pouvoir de cette nature plurielle qui n'est pas si facile à atteindre. "L'image n'a pas été donnée, elle est prise", affirme JM Laclavetine dans le texte qui nous accueille à l'entrée de la galerie. L'entreprise exige patience, calme et oubli de soi durant de longues heures. On retrouve bien-sûr de tels efforts à travers le processus d'écriture. Le poisson qui frétille au sortir de l'eau (p.44 du livre de l'exposition) en est l'incroyable métaphore :

"Tiré au sec / Tiré au clair / Tiré à la ligne et à l'hameçon / Tiré de la grande affaire pour rejoindre le grand peut-être / Tiré à quatre écailles / Une vie palpite et frappe à coups précipités / sur le bois du plat-bord / Frappe frappe / On va t'ouvrir".

Une pure merveille qui en dit long sur la création artistique. 

Les empreintes, plus présentes que la chose elle-même

Parmi tous ces tirages argentiques de l'artiste, un dyptique révélant une feuille posée dans une terre d'argile, puis à droite les empreintes de cette même feuille qui a été soigneusement enlevée. "Elle semble plus présente dans la seconde image que dans la première, vous ne trouvez-pas ?" remarque JL Chapin qui rapproche aussitôt cette magie de la trace pérenne de celle que crée l'écrivain. 

feuille de murier blanc empreinteEmpreinte de feuille de murier blanc

Feuille de mûrier blanc / Empreinte de feuille de mûrier blanc - JL Chapin

Quand cent fois les feuilles seront tombées...

Toutes les oeuvres de l'exposition ont quelque chose de l'odre du merveilleux, comme ce hêtre normand si beau et mystérieux qu'il semble tout droit sorti d'un conte et nous fait songer à la forêt de Brocéliande, à tel point qu'on pria Chapin de ne pas révéler sa localisation, de peur que les touristes ne viennent rompre le charme... 

Voici le magnifique poème que JM Laclavetine propose pour nous faire rêver davantage sur cet incroyable hêtre tout en nous rappelant la pérennité de la création : 

"Il a traversé cent guerres / Il a hébergé cent oiseaux de jour et de nuit / Et des insectes par millions / Il a vu les druides et les jeunes filles / Il a abrité les soupirs amoureux / Dédaigneux il a regardé passer l'armée des bûcherons / Un filet de sève il suffit pour passer d'un printemps à l'autre / Il ne sait plus s'il est chêne ou roseau / Stèle antique mémoire du temp / Poteau ou totem /Fanal / Amer / Quand les jeunes pousses auront péri / Quand cent fois les feuilles seront tombées / Il sera / Là" 

Hêtre

Hêtre - JL Chapin

L'amie de l'autre côté du miroir

Dans la galerie, le regard d'une chouette nous fige sur place et nous hypnotise de longues minutes. Elle se tient tout près de nous et semble nous dire quelque chose de profond, quelque chose sur l'origine du monde. "Elle voyait son reflet dans l'écran de mon appareil et pensait être face à l'une de ses congénères. C'était un coup de chance incroyable", raconte Jean-Luc Chapin. 

chouette

Chouette revêche - JL Chapin

Une petite boutique vous attend à la fin de l'exposition afin de vous procurer le livre préfacé par Muriel Barbery, si le coeur vous en dit. Vous y trouverez également toute la jolie papeterie des éditions Gallimard. Retrouvez toutes les informations utiles sur le site de la Galerie Gallimard

 

Exposition Natures

Photographies de Jean-Luc Chapin, textes de Jean-Marie Laclavetine

De novembre 2017 à janvier 2018

L'adresse : 

Galerie Gallimard

30/32 rue de l'université

75007 Paris

 

Pour aller plus loin... 

> Retrouvez toutes nos Actus

> Explorez notre rubrique Ecriture