Entrons dans l'intimité de Charles Baudelaire

Extrait d'une gravure de Charles Baudelaire ©Namur-Lalance/Sipa

Baudelaire, ce poète qui aimait tant regarder "les nuages, les merveilleux nuages" au XIXe siècle vous est familier. Vous connaissez Les Fleurs du mal et Le Spleen de paris. Vous sauriez même encore réciter quelques uns de ses poèmes les plus célèbres tels que "L'albatros", "La chevelure" ou "La cloche fêlée". Cependant que savez-vous exactement de sa jeunesse, de ses rêves et de ses amours ? 

Cette semaine sur France Culture, la compagnie des auteurs nous propose de faire le point sur l'homme que fut Charles Baudelaire. 

Une jeunesse désenchantée

Orphelin de son père à l'âge de 6 ans, Charles vit avec une mère désargentée et loin d'être tendre. 
Extrêmement doué à l'école, l'enfant est rongé par la culpabilité face à la pression que lui mettent sa mère et son beau-père, ces derniers misant énormément sur lui. 

Autre motif de culpabilité : la littérature. On ne cesse de lui répéter qu'écrire des fictions, c'est mal. Pourtant, le poète continuera de côtoyer l'infini à travers son imagination débordante et ne cessera jamais d'écrire. 

Jeanne Duval, l'amante et la muse

Vénus noire de Baudelaire, Jeanne Duval est à la fois son amante et sa muse durant une vingtaine d'années. Nous lui devons beaucoup de poèmes aussi fameux que sublimes dont "Le Balcon", "Parfum érotique", "La Chevelure", "Le Serpent qui danse" et "La Charogne", pour ne citer qu'eux. 

Manet avait dressé son portrait en peinture, aujourd'hui visible au musée d'Orsay. 

Les relations entre Baudelaire et Jeanne Duval ne furent cependant pas de tout repos : les disputes étaient fréquentes et Jeanne était loin d'avoir un caractère facile. Cependant Charles était prêt à tout pour satisfaire les besoins financiers de la jeune femme, à tel point qu'il avait simulé une tentative de suicide afin que ses parents lui donnent "tout l'argent" dont ils disposaient. 

Un poète maudit 

"Toute la vie de Baudelaire est basée sur des malentendus", nous affirme la spécialiste Isabelle Viéville-Degeorges. C'est la tragédie de son existence. 

Ainsi, Baudelaire est lui-même le modèle du poète maudit tel qu'il le décrit si bien dans ses recueils. Il vécut une vie difficile et dut recourir aux drogues pour lutter contre son état dépressif

Dès l'adolescence, il se sent très proche d'Edgar Allan Poe, écrivain qui eut une grande place dans sa vie car il se reconnaissait dans les thèmes abordés et dans la biographie du poète. Toujours ce rapport au mal qui l'obsède, le hante... 

 

Découvrez les 4 podcasts de cette semaine spéciale Baudelaire sur France culture. 

Notez également qu'une exposition lui est consacrée jusqu'au 26 janvier 2017 : "L'oeil de Baudelaire", au musée de la vie romantique