Daniel Pennac, invité d'honneur de "La Grande Librairie"

Daniel Pennac, invité d'honneur de La Grande Librairie
© La Grande Librairie

 

François Busnel a fêté le retour des Malaussène en invitant Daniel Pennac sur le plateau de la Grande Librairie et en lui faisant plusieurs belles surprises...! En effet, tous les invités de cette émission étaient des artistes que Pennac apprécie énormément et qui le lui rendent bien, selon les propres mots de François Busnel. Le public a pu découvrir ou redécouvrir le travail de Karol Beffa (Les Coulisses de la création), Christian Bobin (Une Petite robe de fête), Lambert Wilso (comédien) et Sylvia Avallone (Marina Bellezza).

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore la famille Malaussène, il s'agit d'une saga de 8 tomes commencée en 1985 et dont les titres les plus connus sont Au bonheur des ogres (adapté au cinéma en 2013) et La fée Carabine. Le protagoniste principal, Benjamin Malaussène, est l'aîné d'une fratrie résidant dans le quartier de Belleville (Paris) qui se retrouve toujours dans une situation de bouc émissaire. Le dernier opus de cette saga vient de paraître chez Gallimard le 3 janvier 2017 et s'intitule Le cas Malaussène. L'auteur, qui n'avait plus rien publié depuis 2012, a annoncé que d'autres tomes suivraient.

Lors de cette émission, Daniel Pennac a ajouté un 11e droit du lecteur (en référence à Comme un roman) : le droit de s'endormir sur une lecture qu'on adore. L'écrivain a affirmé que c'est ce qu'il faisait en ce moment avec une romancière italienne, Elena Ferrante.

 

Quelques belles citations tirées de l'émission :

"Où qu'il aille, son destin de bouc émissaire le rattrapera quoi qu'il arrive" Daniel Pennac (à propos de Benjamin Malaussène)

"Quand un nom propre apparaît, il est tributaire de la sonorité de la phrase" Daniel Pennac

"La plupart des figures de style qu'on trouve en littérature existent aussi en musique : l'anaphore, l'incise..." Karol Beffa

"Ce qu'on appelle divin, propement divin, c'est l'humain : le danger d'une amitié, c'est ça le divin." Christian Bobin

"Un livre heureux, qui nous brûle le coeur, ce n'est pas un livre qui nous parle, mais un livre qui nous entend." Christian Bobin

 

(Re)Visionnez l'émission intégrale dès maintenant en cliquant ici !