Ces écrivains fantômes

Ces écrivains fantômes
© Pixabay

Ne vous pincez pas, ce sont eux qui l’ont écrit : sous couverture du nom de l’auteur. « Ecrivains fantômes», il y a peu encore «nègres littéraires», ils ont leur belle quote-part en littérature. Au point d’avoir semé le doute sur la paternité de certains monuments littéraires.

Corneille, le nègre de Molière : une tartufferie ?

MOLIERE

Pire, du «révisionisme», s’indignait Georges Forestier, le moliériste de la Sorbonne. En 1919, le poète Pierre Louÿs s’y était pourtant risqué : Amphitryon, Tartuffe, Le misanthrope, L'école des femmes, Dom Juan, ce serait du Corneille dans le texte. La preuve ? Les preuves !  Pas un traître manuscrit à la plume de Jean-Baptiste Poquelin, qui n’était, du reste, pas introduit à la Cour. Jusqu’à  son pseudonyme, du latin "moliere", légitimer, serait une trouvaille de  Corneille. Tollé ! Unique preuve incontestée de leur «collaboration », Psyché ou l’Amour, pièce dont Corneille n’était pas particulièrement fier.

Corneille,  la tuile avec Richelieu

CORNEILLE

Tout avait commencé par des éloges : en visite à Rouen, le cardinal de Richelieu goûta fort les poétiques louanges, certes sur commande, que fit de lui Pierre Corneille à la demande de l’archevêque normand. Le voici embauché par Richelieu, en le cénacle des plumes diligentées  à l’écriture des pièces de théâtre vouées au  ravissement de Louis XIII. Mais, crime de lèse-majesté, Corneille modifia le dernier acte de Thuileries. C’est moi le chef, vitupéra Richelieu. Pourquoi suis-je moins payé que les autres, répliqua Corneille, qui eut le toupet de poser sa démission de la royale Cour. La vengeance se mange frappée : ce jaloux de Richelieu  fut gentiment du côté du manche, quand le Cid fut taxé de plagiat de l’espagnol Guillen de Castro. Corneille n’avait rien plagié mais, entretemps, publié une pièce de jeunesse avec ce vers : «Je ne dois qu’à moi seul toute ma renommée».

Hamlet de John Frolio ?

SHAKESPEARE

Le fils d’un gantier analphabète de Stratford-sur-Avon a-t-il vraiment pu écrire Hamlet et Othello ? C’est ce qui précisément s’appelle ne pas prendre de gant avec l’hypothèse que tout le monde peut avoir du talent. C’est pourtant la thèse toujours défendue par les anti-stratfordiens, pour lesquels Hamlet serait la traduction de l’italien John Frolio, de père exilé en Angleterre. Indices ?  Il aurait connu cette Tempête qu’est la souffrance de l’exil. Et Shakespeare a décrit une Italie où il n’a jamais mis les pieds. A posteriori, beaucoup de bruit pour rien.

Auguste Maquet, «L’autre Dumas»

AUGUSTE MAQUET

C’est la référence du genre : une rue à son nom dans le 16eme arrondissement de Paris et la paternité du Comte de Monte Christo revendiquée sur son caveau au Père-Lachaise. Professeur ès lettres, Auguste Maquet avait claqué la porte de la fac : « Je vais demander à la littérature ce que l'Université me refuse : gloire et profit.» Il eut l’une par procuration et l’autre à tempérament : la mort de d’Artagnan au dernier chapitre du Vicomte de Bragelonne, c’est lui. Et  Les trois Mousquetaires, La Reine Margot,  et Le Comte de Monte Cristo, c’est Alexandre Dumas avec lui. L’argent ? Dumas obtint que son nègre retire sa plainte des tribunaux, contre la somme de 150 000 francs payable sur onze ans.

Nerval, Gautier, Sue : la Maison Dumas & Cie

ALEXANDRE DUMAS

Auguste Maquet ne fut, semble-il, pas seul à collaborer à cette Fabrique de romans : Maison Alexandre Dumas & Cie dénoncée par le journaliste et écrivain Eugène de Mirecourt. Ce dernier en fut preque quitte pour six mois de prison. Il entreprit de dresser le portrait littéraire du landernau journalistoco-littéraire : l'issue de secours, devenir prêtre en Haïti. Sa principale postérité, le terme de nègre littéraire, en référence aux origines mulâtresses d’Alexandre Dumas et à ses méthodes esclavagistes : c’est «le premier homme de couleur à avoir des nègres blancs». C’est dit, et pas avec avec le dos de la cuiller.

Octave Mirbeau, le domestique, le trottoir et le nègre

OCTAVE MIRBEAU

Les termes sont de lui : pendant une bonne dizaine d’années et avant le succès du Journal d’une femme de chambre et de Les affaires sont les affaires, Octave Mirbeau sera secrétaire particulier (domestique), journaliste (ce qu’il appelle "faire le trottoir, puisqu’on s’y vend à qui vous paie") et nègre littéraire. Sous le pseudonyme de  Gardéniac, il fera paraître dans Le Gaulois une série de poèmes dont Poison perdu, attribué à Arthur Rimbaud. Allez savoir.

Appolinaire, Que faire ?

APPOLINAIRE

Comment se défendre d’un avocat qui refuse de vous payer après que vous lui ayez servi de plume ? Guillaume écrivit le feuilleton Que Faire ? dans Le matin, pour l’avocat Esnard. Il est jeune et sa maman vit dans la précarité. Il trouve l'inspiration : il se venge en séduisant la maîtresse de l’avocat.

Churchill, qui a rédigé l’autobiographie du Prix Nobel de Littérature ?

CHURCHILL

C’est bien l’homme de Lettres, que l’Académie suédoise distingua en 1953, en couronnant pour la première fois  un chef d’Etat. Sir Winston Churchill avait du reste commencé à gagner sa vie avec sa plume. Mais motus et bouche cousue sur son seul ouvrage non rédigé par lui-même, son autobiographie, réalisée par des historiens.

De Gaulle : «Un livre, c'est un homme »

DE GAULLE

Ce n’est pas du tout de la littérature : à la fin des années 20,  le maréchal Pétain lorgne l’Académie française. Il demande au général de Gaulle d’écrire à sa place, mais n’aime pas les velléités d’indépendance de celui-ci. Il confie alors le travail à un autre colonel, obtient l’Académie Française et remise le projet dans le tiroir. C’est sans compter le caractère du général de Gaulle : «Un livre, c'est un homme. Cet homme, jusqu'à présent c'était moi». Il fut l’auteur de La France et son armée, dont il était censé être la plume de l’ombre.

Loup et Paul-Loup, les bons comptes font les bons amis

PAUL DURAND

En 1987, Bernard Pivot invite Loup Durand sur le plateau d’Apostrophes pour son roman à succès Daddy : il le présente comme le nègre littéraire de Paul-Loup Sulitzer. Robert Laffont en pense autant. Objection ? «Je suis ami avec Sulitzer depuis quinze ans. C'est vrai que c'est moi qui l'ai poussé à écrire. C'est vrai qu'il m'appelle quand il a un sujet pour qu'on en parle ensemble. Mais je n'ai jamais écrit une ligne à sa place ! » (Libération du 14-15 mars 1987). Loup et paul-Loup étaient amis au point d'avoir partagé à 50-50, les droits d'auteurs des trois premiers livres de Sulitzer (enquête de Lire, juin 1987).

Bruno Tessarech, la Machine à écrire

BRUNO TESSARECH

Il préside aujourd’hui le Prix Nouveau Talent : attention, n’envoyer que des manuscrits (rédigés par soi-même). Bruno Tessarech a épuisé les charmes de sa vie antérieure de plume de l’ombre, en témoignent à La machine à écrire et le très autobiographique L’art nègre.  Etre nègre littéraire ? «Je suis un nègre. Quelqu'un qu'on paie pour écrire ce que les autres signent. Dans le dictionnaire, le mot figure entre négociation et neige. Après le commerce mais avant la blancheur immaculée. Moins implacable que celui-là, mais plus noir que celle-ci. En somme, un difficile compromis entre le pur et l'impur." (La machine à écrire)

Jean-François Kervéan, le fantôme à visage découvert

KERVEAN

Il ne s'en cache pas : journaliste et écrivain, Jean-François Kervéan reconnaît ouvertement avoir écrit pour Loana, Nabilla, Michel Drucker, Hervé Vilard. Avec un argument de poids : "Le nègre des stars est riche ". Effectivement, celui des anonymes l'est sans doute nettement moins.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "image fantome"

Il n’y a plus de « nègre littéraire»…longue vie aux fantômes  

Mea culpa, depuis 2017, le terme est non gratta. Notez que Bernard Pivot avait inauguré le « métis », soit  le nom de la plume de l’ombre a minima dans la liste des collaborateurs d’un ouvrage. Depuis 2017, l’appellation à connotation raciste, de surcroît exception linguistique française, a cédé la place à la traduction du ghostwritter, l’écrivain fantôme.  Mais le métier perdure : il représenterait, dit-on, un tiers des publications de l’édition française.

 

Pour aller plus loin... 

> Découvrez toutes nos Anecdotes insolites

> Explorez notre rubrique Lecture