Ces écrivains aux horaires de travail décalés

Nabokov en train d'écrire
© Nabokov en train d'écrire - Getty Images

Pour produire leurs chefs-d'oeuvre, certains grands écrivains ont dû adopter des routines parfois bien singulières. Se coucher à 18h et se lever à une heure du matin, travailler plus de dix-huit heures par jour... Tous les moyens sont bons pour écrire ! Leur vie était réglée quasiment à la minute près, car comme le disait Flaubert, "Soyez réglé dans votre vie et ordinaire comme un bourgeois, afin d'être violent et original dans vos œuvres". 

L'infographie réalisée par le journaliste et écrivain américain Mason Currey pour son livre Daily Rituals : How artists work (2013) nous donne de précieuses informations sur le quotidien de nos artistes préférés, romanciers, peintres ou scientifiques. Parmi eux Balzac, Flaubert, Hugo, Voltaire, Dickens et plusieurs autres écrivains reconnus du monde entier pour leur créativité débordante. Tous ces auteurs avaient au moins une chose en commun : ils s'imposaient des horaires de travail bien précis ainsi que des heures de sommeil, de loisirs et d'exercice physique. C'est de cette manière qu'ils produisirent de (très) nombreuses oeuvres. Autrement dit, pour reprendre le credo de l'inventeur Thomas Edison : "le génie c'est 1% d'inspiration et 99% de transpiration".  En voici la preuve par 11 exemples.

Honoré de Balzac

Balzac

L'auteur de La Comédie Humaine se couchait à 18h et mettait son réveil à 1h du matin. De 1h à 8h (du matin, oui), il écrivait frénétiquement avant de faire une sieste bien méritée d'une heure et demie. Puis il reprenait son travail jusqu'à 16h, sans oublier de faire une demi-heure d'exercice physique pour rester en forme. Les deux dernières heures de sa journée lui permettaient de recevoir ses proches et de faire sa toilette avant d'aller se coucher. On comprend mieux pourquoi l'écrivain buvait autant de café (voir notre article sur "Ces écrivains qui furent toxicomanes") ! Grâce à cette incroyable routine, Balzac a produit 133 oeuvres au total. Pas mal... 

Haruki Murakami

Haruki Murakami

L'écrivain japonais âgé de 68 ans et connu principalement pour son dixième roman Kafka sur le rivage (2002) et son dernier best-seller 1Q84 (2010) se couche vers 21h et se réveille à 4h pour écrire jusqu'à midi, ce qui revient à huit heures de travail. Journée de travail terminée à midi, donc. L'auteur s'adonne ensuite à ses loisirs bien mérités tout l'après-midi. 

Voltaire

Voltaire

L'écrivain et philosophes des Lumières (XVIIIe siècle) travaillait 18 heures par jour et ne dormait que 4 heures ! Il ne lui restait donc que 2 heures pour faire sa toilette, manger et voir ses proches. Un vrai bourreau du travail, ce Voltaire. 

Kurt Vonnegut

Kurt Vonnegut

L'écrivain américain décédé en 2007 se réveillait entre 5h et 6h. Sa journée de travail se déroulait entre 6h et 11h. L'après-midi, il vaquait à d'autres occupations. Bref, lui aussi était plutôt du matin. 

Maya Angelou

Maya Angelou

La poétesse américaine Maya Angelou (décédée en 2014) se réveillait vers 5h pour travailler entre 7h du matin et 15h. Le déjeuner pouvait bien attendre ! 

Victor Hugo

Victor Hugo

Avant d'écrire, Hugo mettait un point d'honneur à VIVRE : réveillé à 6h, il allait de rendez-vous en rendez-vous, visitant Paris et ses environs et effectuant de longues balades en calèche avec Juliette Drouet. Puis, après une journée bien remplie, il écrivait enfin, de 18h à 22h, avant de s'endormir.  

Vladimir Nabokov

Vladimir Nabokov

L'auteur de Lolita adoptait des horaires de croisière : réveil vers 7h, travail entre 10 et 12h, puis entre 14 et 16h. Des heures de travail bien sympathiques pour écrire à son rythme. Ce n'est pas parce que le personnage principal est un gros pervers violeur d'enfants qu'il faut avoir un rythme de vie aussi malsain que lui ! 

Kingsley Amis

Kingsley Amis

On ne peut pas tous être du matin : l'écrivain britannique du XXe siècle ne se levait que vers 8h et travaillait entre 10 et 13h, puis entre 17 et 19h. Des horaires plutôt agréables. 

Franz Kafka

Franz Kakfa

Kafka n'arrivait à écrire que la nuit, entre 23h et 6h du matin. Ensuite, comme la plupart d'entre nous, il devait se rendre au travail. L'écrivain était employé dans une compagnie d'assurance d'accidents du travail et effectuait ses heures entre 8h30 et 14h30. Après une heure de pause déjeuner, il pouvait enfin bénéficier de quatre heures de sommeil réparateur, jusqu'à l'heure du dîner où il retrouvait sa famille avant de reprendre son travail d'écriture toute la nuit durant... 

Gustave Flaubert

Gustave Flaubert

Gustave Flaubert ne se levait que vers 10h du matin. Grasse matinée ? Pas vraiment puisqu'il se couchait à 3h ! Ses heures d'écriture se situaient entre 14h et 19h, puis entre 22h et 2-3h du matin.

William Styron

William Styron

L'écrivain et essayiste américain qui écrivit notamment Le Choix de Sophie (1979) dormait entre 3h et midi. Contrairement à Flaubert, Styron ne s'acharnait pas à écrire jusqu'à 3h, puisque son temps d'écriture se situait entre 14h et 20h. Mais alors, que faisait-il jusqu'à 3h du matin, nous demanderez-vous ? Peut-être qu'il songeait à son Oeuvre, ou bien peut-être aussi qu'il aimait faire la fiesta...! 

 

Daily Routines famous creative people

LégendeSleep : dormir / Creative work : travail créatif / Day Job – Admin : travail de jour – administratif / Food – Leisure : manger – loisirs / Exercise : exercice (physique) / Other : autre

 

Pour aller plus loin...
> Explorez la rubrique Ecriture
> Découvrez tous nos Secrets d'écrivains