Au revoir là-haut, le roman de Lemaitre au cinéma

Au-revoir là haut affiche film
© Gaumont Presse

Le célèbre roman de Pierre Lemaitre qui a obtenu le prix Goncourt 2013 est enfin au cinéma ! Réalisé par Albert Dupontel, ce long métrage de deux heures est dans les salles depuis le 25 octobre 2017. On vous en dit un peu plus... 

Le synopsis : 

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..

L'avis de la rédac' :

Il y a eu, d’abord, la découverte de ce magnifique roman, violent, incisif, percutant, passionnant, poignant, généreux, jubilatoire …  Un livre qui a obtenu le Goncourt en 2013, et qui continue d’accumuler des critiques dithyrambiques .

Il y a eu la version BD, celle  dessinée  talentueusement par Christian Metter, publiée  début 2017, un superbe  album qui  raconte   différemment  cette histoire : les couleurs sépia, les camaïeux fondus dépeignent parfaitement l’atmosphère, la réalité sordide , celle des  tranchées, du mouroir à l’hôpital,  de la masure qui abrite les deux laissés pour compte, les expressions des personnages si fortes et si authentiques  qui révèlent la souffrance, le cynisme …

Il y a aujourd’hui ce film d’Albert Dupontel. Une adaptation époustouflante d'1h56 .

Un scénario puissant et déjanté, lyrique, caustique, terriblement tragique, parfaitement abouti. Certes, L’histoire connait quelques travestissements, mais c’est avec la bénédiction de Pierre Lemaitre qui est coscénariste. Ainsi, le film débute dans un commissariat de police (peut-être au Liban, pour rester fidèle à la trame du  récit), on y voit Albert Maillard menotté et on se souvient dans les dernières pages, qu’un mandat international fut lancé  à son encontre. D’autres épisodes sont sensiblement modifiés (le devenir d’Henri d’Aulnay-Pradelle, la fin d’Edouard Péricourt…) mais l'adaptation reste fidèle à l’âme du roman.
Les décors sont somptueux, la musique  prégnante, les masques que fabrique et que porte Edouard pour cacher sa  nouvelle « gueule » sont de sublimes  œuvres d’art, tous  les acteurs sont  fabuleux : Albert Dupontel (Albert Millar), Nahuel Perez- Biscay (Edouard)  Laurent Lafitte (Pradel), Mélanie Thierry (Pauline) , Niels Arestrup (M. Péricourt) , Emilie Dequenne (Madeleine)...

Du grand, du beau cinéma, une œuvre digne du 7ème Art, un film qui fera date. A ne pas manquer.  

La bande annonce :

 

 

 

 

 

Au-revoir là haut

 

Pour aller plus loin...

> Explorez notre rubrique Cinéma 
> Décourez de magnifiques documentaires