Annie Ernaux : parcours d'une grande femme de lettres

Annie Ernaux parcours d'une grande femme de lettres

Ce samedi 5 novembre, Guillaume Gallienne nous a fait cadeau d'un podcast très enrichissant dans son émission hebdomadaire Ca peut pas faire de mal. C'est Annie Ernaux qui fut au coeur du sujet et dont nous avons pu parcourir le chemin d'écriture de son premier roman, Les Armoires vides (1974) à Mémoire de fille, publié en avril dernier.

Dominique Blanc, fervente admiratrice d'Ernaux

La très talentueuse Dominique Blanc, pensionnaire de la Comédie Française depuis mars 2016 et lauréate de quatre César et trois Molière, était également présente pour parler de la romancière et lire quelques extraits aux côtés de Guillaume Gallienne. En effet, cette dernière a un rapport aux oeuvres d'Ernaux très particulier puisqu'elle a joué le rôle principal dans "L'autre" (2008), adaptation cinématographique du roman L'occupation, et qu'elle a lu sur scène Les Années, un de ses romans préférés, en 2015.

Toute une vie à combattre l'oubli

A travers l'agréable lecture des deux comédiens, nous redécouvrons avec délice les passages les plus marquants qu'a pu écrire Annie Ernaux. L'obsession de l'auteur, "sauver quelque chose du temps où l'on ne sera plus jamais", nous est alors retransmise et nous renvoie à nos propres peurs de l'oubli. Les micro-évènements que nous avons vécu il y a quelques ans, voire quelques mois, sont peut-être loins derrière nous, souligne la romancière. Le besoin d'écrire survient alors dans l'espoir de "sauver ce qui peut l'être de l'oubli et du néant".

Guillaume Gallienne a clos son émission en nous remettant en mémoire les dernières pages des Années, énumération de toutes ces choses futiles et dont on voudrait pourtant se rappeler...

 

Annie Ernaux, Mémoire de fille, Gallimard

https://www.franceinter.fr/emissions/ca-peut-pas-faire-de-mal/ca-peut-pas-faire-de-mal-05-novembre-2016