10 romans à emporter à la plage cet été: Page 8 sur 10

10 romans à emporter à la plage cet été
© Pixabay

8. Arno Greiger, Autoportrait à l’hippopotame (Gallimard)

Autoportrait à l'hippopotame Arno Greiger

Mais comment ne pas aimer Autoportrait à l’hippopotame  d’Arno Geiger  ? Après une rupture sentimentale, Julian s’apprête à ronger l’été dans sa ville. Cet étudiant vétérinaire viennois se voit confier les soins d’un hippopotame nain. « Chaque matin, cependant j'étais frappé de voir à quel point cette bête pouvait être détachée de la réalité. (...) la naine- c'est ainsi que j'avais baptisé en secret l'hippopotame nain, qui était une femelle- se révélait une bien belle bête, paisible et peu exigeante. Je n'aimais rien tant que de la regarder dormir. Sa sereine opulence me touchait. » La vie n’est jamais très loin : sous la forme d’une rencontre pleine de vie, au détour d’un hippopotame !