10 romans à emporter à la plage cet été

10 romans à emporter à la plage cet été
© Pixabay

Lécher la devanture du libraire comme un cornet de glace : tous ces amis inconnus ! La serviette de plage, la « bulle » saisonnière... Et surtout le livre, cette certitude de se couler dans une eau à bonne température. Le monde s’est fait un flot d’incertitudes. Voici donc quelques suggestions de beaux récits pour s’essayer à le comprendre et continuer à l’aimer.

1. Salim Bachi, Dieu, Allah, moi et les autres (Gallimard)

Dieu, Allah, moi et les autres

L’auteur du Consul relate cette fois-ci son enfance : «Comme tous les gamins d'Algérie, je vivais dans la crainte de ne pas être assez bon pour échapper au châtiment du Grand Méchant Allah. À l'école non plus, je n'échappais pas à la question. En classe, nous apprenions l'arabe en récitant le Coran. Pour lire le Coran, il fallait connaître l'arabe et pour connaître l'arabe, le Coran, un cercle arabo-islamo-vicieux. Je n'y entendais bientôt plus rien, ni à l'arabe ni au Coran, alors je recevais des coups de règle sur les doigts parce que je m'étais trompé pendant ma récitation de la sourate qui nous promettait l'enfer, elles nous le promettaient toutes.» Dans ce récit, l’enfant se réfugie dans la littérature, où il trouve sa libération…