10 livres indispensables pour une culture philosophique

10 livres pour une culture philosophique
© Pixabay

La philosophie est un domaine qui peut effrayer par notre croyance en sa complexité. Et quand on veut se lancer dans une lecture, on ne sait souvent pas par où commencer, d'autant plus que certains grands auteurs et leurs œuvres sont assez pointus. Pour les novices, voici donc une liste de 10 œuvres accessibles, pour ouvrir votre esprit sur des grands thèmes de réflexion.

Sur l'Amour

Le Banquet– environ 380 avant JC – PLATON

Platon le banquet

Il s'agit d'une série de discours portant sur la nature et les vertus de l'Amour (Éros). C'est à l'occasion d'une fête, qu'un certain nombre d'orateurs sont invités à faire l'éloge du Dieu Amour... Amour comme remède au moyen duquel les humains cherchent à retrouver bonheur et plénitude. Platon y développe une dialectique de l'Amour, qui par des voies qui lui sont propres, parvient au même résultat que la Raison (c'est-à-dire à la contemplation de l'Intelligible et de la Beauté en soi). L'Amour est le signe d'un manque, dont l'objet aimé nous comblerait (croit-on). Cela permettrait cet élan vers le savoir, qui est le principe d'une élévation spirituelle, au cours de laquelle on passe de la beauté des corps physiques, à celle de l'âme, en traversant la morale, les sciences... vers le Principe Absolu.

Sur la Nature

De la nature– 1er siècle avant JC – LUCRECE

Lucrère De la nature

Le poète et philosophe Lucrèce, écrit ici un grand poème en langue latine, qui reprend les principes d’Épicure (fondateur de l’épicurisme : doctrine dont l'objectif est d'atteindre le bonheur par la satisfaction des seuls plaisirs « naturels et nécessaires »).Lucrèce révèle ici au lecteur la nature du monde et des phénomènes naturels. Et cette connaissance du monde doit permettre à l'homme de se libérer du fardeau des superstitions (notamment religieuses), autant d'entraves qui empêchent chacun de se libérer et d'atteindre « la tranquillité de l'âme ». 

Sur le pouvoir politique 

Le prince– 1516 - Nicolas MACHIAVEL

Le prince Machiavel

Haut fonctionnaire italien, Machiavel est disgrâcié suite à a chute de la République. Condamné à l'exil, il écrit alors ses grandes œuvres politiques. Comment prendre le pouvoir et le conserver... tel est pour Machiavel la grande question politique (c'est-à-dire la question de la stabilité de l’État). Le livre traite des mécanismes de conquête et de conservation de l’État, et, de la politique comme un ensemble de techniques permettant de gouverner. Machiavel condamne toute politique fondée sur un projet moral et sur une cité idéale. Seul compte les valeurs de l’État qu'il faut maintenir à tout prix (au détriment de la morale), car la politique est neutre.

Sur l'existence de Dieu

Pensées – 1657 à 1662 - Blaise PASCAL 

Pascal Pensées

L'oeuvre posthume du célèbre philosophe rassemble réflexions et notes de lectures. Pascal y expose  sa défense de la religion chrétienne (de la nécessité de croire en Dieu et d'apporter la preuve mathématique de son existence). L'homme est tout à la fois miné par sa misère et sauvé par sa grandeur. C'est un être divisé et contradictoire (guerre intérieure entre ses sens et sa raison), cela fait naître en lui une insatisfaction fondamentale. Pour se détourner du vide issu de sa condition, l'homme a recours à deux échappatoires : l'imagination (capacité d'inventer dans son esprit) et le divertissement (activités diverses dans le monde). Quant au repos, il est insupportable car il laisse libre court aux tourments de la réflexion incessante. Pour Pascal, il n'y a qu'un remède : la religion et « parier sur (l'existence de) Dieu ».

Sur une visions communiste de la société

Le Manifeste du Parti Communiste – 1848 - Karl MARX & Friedrich ENGELS

Manifeste du parti communiste

Malgré des études de droit et de philosophie, Marx s'oriente vers le journalisme et la politique. Il quitte son Allemagne natale pour Paris où il devient membre de La Ligue des Communistes et rencontre son compère ENGELS, avec qui il rédigea Le Manifeste. Il s'agit d'un livre militant qui affirme la nécessité historique d'une révolution sociale, à partir d'une analyse fondée sur la lutte des classes (de l'antagonisme entre bourgeois et prolétariat). Marx et Engels évoque une critique du système capitaliste et des autres types de socialisme, et présente les buts du communisme ainsi que les moyens de le mettre en œuvre (victoire du prolétariat, abolition de la propriété privée et de l’exploitation du travail).

Sur l'évolution

L'origine des espèces – 1859 - Charles DARWIN

L'origine des espèces

Étudiant en médecine puis naturaliste, Darwin s'est lancé dans une expédition de 5 ans tout autour du monde pour y observer la faune et la flore. Dans son livre, il note ses réflexions sur toutes les différences de développement de la nature, sur la sélection naturelle (la meilleure adaptation au milieu qui favorise la perpétuation et l'évolution des espèces). La biologie est donc au cœur de sa théorie. Pas d'hypothèse de plan divin mais une lutte pour l'existence du plus apte (dans une apparente perfection de l'adaptation au milieu).

Sur l'anti-religion

L'Antéchrist– 1896 - Friedrich NIETZSCHE

Nietzsche L'antéchrist

Nietzsche voit dans le Christianisme un renversement des valeurs aristocratiques. Illusion, fiction, idéal négatif, le christianisme désigne pour lui le pouvoir du mensonge. Il escamote la réalité et c'est pour cette raison qu'il faut le réfuter et le combattre.Le philosophe examine ici quel pourrait être le nouvel idéal de l'homme, généré par cette morale chrétienne. Les arguments sont forts et violents, mais offrent un point de vue opposé et très intéressant envers nos dogmes et croyances.

Sur les dysfonctionnements de la civilisation

Malaise dans la civilisation– 1929 – Sigmund FREUD

Malaise dans la civilisation Freud

Médecin neurologue et illustre fondateur de la psychanalyse, Freud a toujours affiché une certaine distance vis-à-vis de la philosophie, parce qu'il ne voulait pas risquer de fonder ses hypothèses sur des principes trop métaphysiques (trop éloignés du terrain thérapeutique). Et pourtant, l'ensemble de son œuvre pose d’incontestables problèmes philosophiques. Dans ce livre, Freud pose la question de savoir si la civilisation tend vers un progrès à même de surmonter les pulsions destructrices qui l'animent (combat entre pulsion de vie et pulsion de mort). La culture serait édifiée sur du renoncement pulsionnel (dû aux restrictions du conformisme). Le respect des exigences sociales imposerait des tensions entre plaisir/réalité, égoïsme/altruisme, ce qui engendrerait la culpabilité et la conscience morale. Tout ceci se manifestant notamment dans la morale religieuse.

Sur l'apprentissage

La formation de l'esprit scientifique– 1938 – Gaston BACHELARD

Formation de l'esprit scientifique

Essai d'épistémologie de Bachelard qui est un philosophe français des sciences. La Raison est toujours ouverte à la conquête de la Vérité (et donc savoir se remettre en question). Dans le progrès de la pensée scientifique, les acquis se font de façon discontinue, par ruptures. L'apport fondamental de ce livre est l'analyse des obstacles épistémologiques (l’ensemble des représentations) qui sont à l'intérieur même de la pensée.

Sur la conversion mystique

La pesanteur et la grâce– 1947  - Simone WEIL

La pesanteur et la grâce

D'origine juive, agrégée de philosophie et ouvrière en usine, Simone Weil connaît plusieurs expériences mystiques à l'origine de sa conversion à la foi chrétienne. Il s'agit ici d'un recueil de pensées et de réflexions les plus intimes sur divers textes sacrés (chrétiens, bouddhistes et hindouistes). Elle y voit le Salut dans l'anéantissement du moi et dans l'obéissance à Dieu

 

 

Pour aller plus loin...

> Découvrez 10 récits philosophiques qui pourraient bien changer votre vision du monde

> Explorez notre rubrique Lecture