10 fictions littéraires en hommage à la Syrie: Page 4 sur 10

Une bibliothèque en Syrie © Pixabay

4. Salim Barakat, Le Criquet de fer

Salim Barakat Le criquet de fer

L'auteur : 

Né en 1951 à Al-Qâmichlî (Nord de la Syrie), Salim Barakat est un écrivain et poète syrien d'origine kurde qui réside actuellement en Suède. En 1970, il part étudier la littérature arabe à Damas. Un an plus tard, il part à Beyrouth (Liban) pour participer à la résistance palestinienne. En 1982, il s'installe à Chypre, puis il part en Suède où il vit toujours. Salim Barakat a publié de nombreux romans et un recueil de poèmes.Ses romans peuvent être rattachés au réalisme magique et à la littérature de l'absurde. Les éléments du merveilleux sont utilisés au service d'une réflexion sur la société et la politique. 

L'histoire : 

Tout près de la frontière turque, au début des années 1950, une bourgade perdue de la campagne syrienne subit la loi des brigades recrutées dans les tribus bédouines du désert. Comment leur tenir tête sinon en recourant à la violence ? C'est ainsi qu'une société oubliée par l'histoire entraîne dans son délire ses propres enfants à jamais mutilés de leur candeur. L'enfance kurde de Salim Barakat fut précipitée dans des passions "plus vieilles que son âge". Loin d'en prononcer l'oraison funèbre, Le Criquet de fer célèbre avec une poésie barbare l'allégresse de ces jeunes années cruelles. Et leur récit s'évade en un lyrisme superbe qui rend le mal au bien et la culpabilité à l'innocence.