10 fictions littéraires dont l'art est au coeur de l'intrigue: Page 6 sur 10

10 fictions littéraires dont l'art est au coeur de l'intrigue
Pablo Picasso " Femme couchée lisant ", 1939, Musée Picasso, Paris, Photo RMN ©

Marguerite Yourcenar, Comment Wang-Fô fut sauvé

Marguerite Yourcenar Comment Wang-Fo fut sauvé

Ce conte tiré des Nouvelles Orientales (1936) de Marguerite Yourcenar est aussi fascinant pour les petits (CM1-CM2) que pour les grands. 

C'est l'histoire d'un fameux peintre chinois, Wang Fô, qui voyage dans toute la Chine avec son fidèle disciple à la recherche de nouveaux paysages époustouflants. Ses tableaux étaient si beaux qu'on les disaient magiques. Un jour, l'empereur fait venir Wang Fô au palais pour le menacer d'un terrible châtiment.

Un texte poétique et merveilleux bien que cruel qui présente l'art comme miroir trompeur de la réalité, car l'empereur confond fiction et réel. 

La question essentielle que nous pose cette oeuvre : l'art doit-il représenter la nature de façon mimétique ou ne devrait-il pas plutôt déformer la réalité en laissant à la nature sa beauté propre ?

Citation : 

Tu m'as fait croire que la mer ressemblait à la vaste nappe d'eau étalée sur tes toiles, si bleue qu'une pierre en y tombant ne peut que se changer en saphir, que les femmes s'ouvraient et se refermaient comme des fleurs, pareilles aux créatures qui s'avancent, poussées par le vent, dans les allées de tes jardins, et que les jeunes guerriers à la taille mince qui veillent dans les forteresses des frontières étaient eux-mêmes des flèches qui pouvaient vous transpercer le cœur.