10 fictions littéraires dont l'art est au coeur de l'intrigue

10 fictions littéraires dont l'art est au coeur de l'intrigue
Pablo Picasso " Femme couchée lisant ", 1939, Musée Picasso, Paris, Photo RMN ©

Pour l'amour de l'art, certains écrivains n'ont pas hésité à nouer leur intrigue autour d'un artiste ou d'une oeuvre qu'ils admiraient. La peinture et les peintres en particulier représentent une grande source d'inspiration pour les auteurs d'hier et d'aujourd'hui.

Romans, nouvelles, pièces de théâtre, BD... Un Monde Littéraire vous dresse la liste non exhaustive des meilleures fictions ayant pour thème le monde de l'art

Balzac, Le chef-d’œuvre inconnu

Balzac Le chef-d'oeuvre inconnu

Cette nouvellle philosophique raconte l'histoire d'un vieux maître de la peinture, Frenhofer, très admiré par ses confrères. Après 10 ans de travail acharné sur ce qu'il appelle son chef-d'oeuvre, il se décide enfin à montrer la toile à ses amis, Nicolas Poussin et Porbus, peintres renommés du XVIIe siècle (Frenhofer, lui, est un être de papier). Ces derniers n'y voient qu'un gribouillis confus et tentent de raisonner l'artiste. Frenhofer comprend alors que ce qu'il croyait être son plus beau tableau n'est que chaos, son obsession l'ayant mené à la folie.

Ainsi, ce court récit nous fait raisonner sur les frontières de l'art. Qu'est-ce qu'un chef-d'oeuvre ? Qu'est-ce que le beau ? Où se situent les limites entre génie et folie ? 

La fin nous laisse d'ailleurs dans le doute : Frenhofer est-il vraiment fou ou n'est-ce pas plutôt son entourage qui ne perçoit pas la grandeur et la modernité de son oeuvre ? 

Citation :

- La mission de l'art n'est pas de copier la nature, mais de l'exprimer ! Tu n'es pas un vil copiste, mais un poète ! (...) Autrement, un sculpteur serait quitte de tous ses travaux en moulant une femme ! Eh bien, essaie de mouler la main de ta maîtresse et de la poser devant toi, tu trouveras un horrible cadavre sans aucune ressemblance, et tu seras forcé d'aller trouver le ciseau de l'homme qui, sans te la copier exactement, t'en figurera le mouvement et la vie. Nous avons à saisir l'esprit, l'âme, la physionomie des choses et des êtres. Les effets ! les effets ! Mais ils sont les accidents de la vie, et non la vie.